Derniers Articles

EQUIN NORMAND

jeudi 13 juin 2024

EDITORIAL

17 Ans – N°1 en France

Le premier exemplaire d’Equin normand était publié en juin 2007. Depuis 2016, il est uniquement diffusé en digital, d’abord à 10.000 destinataires privilégiés, puis au monde entier sur le site www. equin-normand.com. Equin normand est par ailleurs adossé à une page Facebook qui compte plus de 5000 abonnés et à un compte Instagram.

Et tout cela c’est : Gratuit ! 

AVEC LAURENT GOFFINET EN COUVERTURE

Et, tout juste terminés : Le CSIO de La Baule et le Grand national de Deauville

Pub 1

Pub 2

Pub 3

VIRE NORMANDIE

jeudi 13 juin 2024

Le rendez vous des seniors des courses au trot

Et quels seniors !

Ils se rencontrent régulièrement pour évoquer leurs heures de gloire. Quelques jours après la disparition du cheval mythique Général du Pommeau à l’âge de 30 ans, dont le driver Jules Lepennetier est lui décédé voilà plusieurs années, des grands noms du trot français étaient présents à Vire.

François Brohier, l’aîné, 91 ans le 15 janvier dernier, comme tous les Brohier, une génétique d’exception, revendique 5 Cornuliers, 1 Prix d’Amérique, 1 Prix de France, 1 Prix de Paris pour ne citer que ses grandes conquêtes.  Roger Baudron, le Mayennais, fêtera ses 92 ans le 21 juillet prochain. En 1989, devant le Président Mitterrand, il remportait le Prix d’Amérique avec Queila Gédé en battant Ourasi.  L’Ornais Gérard Mascle vainqueur de 24 Groupes 1 dont 3 Prix du Président de la République.  Eugène Lefèvre, le gars de Fervaches dans la Manche eut ses heures de gloire avec le vénéré Ideal du Gazeau.  Il y avait aussi Richard D’haene, Roland Dersoir  etc etc et  un plus jeune mais ô combien valeureux, Pierre Levesque.

La course en leur honneur était remportée par le jeune talentueux driver d’Idao du Tillard Clément Duvaldestin qui était au sulky d’Iris des Roseaux, un fils de Saxo de Vandel qui fut entrainé par Thierry Duvaldestin.

Pub 4

DEAUVILLE

dimanche 09 juin 2024

Grand national

La Bretonne Margaux Rocuet devant le Breton Arthur Le Vot

7 barragistes, un très bon compromis

Avec 47 couples au départ, comment faire mieux avec en plus tant un premier tour qu'un barrage qui ont ravis, concurrents et spectateurs venus en nombre.

Après les 4 points de BBC - Bernard Briand Chevalier avec Dahna de Ponthual, le message parvenait à Eden Leprévost Blin Lebreton qui en selle sur Ike, se posait en générale en chef, pour assurer le premier sans faute et une 3ème place sur le podium. Jean-François Filatriau, brillant, avait survolé le premier tour à bord de son avion de chasse Cap Libellule. Hélas, un piqué un peu osé pour aborder la ligne finale avec un blocage du train d'atterrissage lui ôtait toute chance de victoire. Arthur Le Vot confirmait la sérénité vue au premier passage de Djinn Cécé. Outre un sans faute, il volait la vedette - pour un court instant- à Eden. En effet, Margaux Rocuet qui, en passant, n'avait pas piqué un flot du week end partait le couteau entre les dents aux rênes d'Iliade kdw Z pour accrocher la victoire au tableau de chasse de l'écurie familiale et ce avec presque une seconde d'avance.

Pour L'Ecurie Saint-Lô Agglo/Equin normand, Ramatou Ouedraogo signe une très belle prestation avec JILBERT VAN'T RUYTERSHOF, l'étalon du Groupe France Elevage

Equin normand avait délaissé La Baule pour se porter en soutien des 3 membres de l'Ecurie Saint-Lô Agglo/ Equin normand qui, pour la première fois évoluaient ensemble, qui plus est dans Le Grand Prix . Et c'est, nous nous en réjouissons tous au-delà des déceptions des deux gars, pourtant valeureux, Ramatou Ouedraogo, Normande depuis quelques temps, qui tire son épingle du jeu. Associée au formidable étalon du GFE, Jilbert Van't Ruytershof totalement remis de sa blessure, la jeune cavalière boucle son parcours initial sans faute avec hélas deux points de temps dépassé qui la privent du barrage. Malgré cela, la représentante de la plus ancienne écurie du Grand national décroche la 7ème place et les quelques points qui vont avec pour le classement général de l'édition 2024.