Derniers Articles

NORMANDIE

mercredi 18 septembre 2019

 

CACHEMIRE  DE BRAIZE

 

De Saint-Sever  Calvados  à New York  pour 1.000.000 de Dollars !

 

 

13 Septembre 2019, New-York, Old Salem Farm ,  les ventes " The Ten" orchestrées sur le sol américain après deux éditions fructueuses en Belgique  par le maître Tal Milstein font tomber le marteau à 1.000.000 de dollars pour  le Normand Cachemire de Braize.

Le hongre de 7 ans par Quality Touch  et Pashmina de Braize par Jaguar Mail, outre d'être très marqué " Mail" est né chez Alexandre Boyer éleveur au village de Braize sur la commune de Saint-Sever Calvados à l'orée de la forêt du même nom.

Alexandre Boyer dont la discrétion fait renommée, a un long passé  équestre dans la région où sa famille est enracinée depuis longtemps. De sa carrière d'équitant débutée dès l'âge de 4 ans, puis de celle d'éleveur, sur laquelle nous reviendrons plus longuement dans notre édition à paraître début octobre, nous retenons avant Cachemire, Idefix de Braize (LaekenxGrand Veneur) le cheval de voltige avec lequel Nicolas Andreani décrocha la médaille de bronze lors des JEM de 2010 à Lexington.

 

A propos de Cachemire, Alexandre Boyer  ne cache pas sa satisfaction " Je l'avais fait castré à 1 an. Il fut débourré à 3 ans par Guillaume Lemardeley ( NDLR -cavalier- éleveur au Mesnil Gilbert près de Brécey) qui se montra patient et attentif. Moi- même, dessus, le cheval m'avait donné de bonnes sensations. En fin de saison c'est Max Thirouin qui en fit l'acquisition. Je connaissais Max. Nous nous étions vus à Fontainebleau. Après avoir visionné une vidéo, il me demanda de lui amener le cheval pour un essai d'une semaine. Trois jours plus tard, et la visite passée, il décidait de le garder".

Vu à la Grande semaine lors de ses 4 ans, Cachemire, bien que qualifié pour ses années de 5 et 6 ans n'y participa pas, Max Thirouin ayant eu des engagements par ailleurs. Mais c'est cependant sur la piste du Grand Parquet qu'en 2018, le fils de Quality Touch montra l'étendue de ses moyens. En effet, lors du Fontainebleau Grand Prix Classic Summer, il remportait les 9 épreuves auxquelles il participa. Deuxième d'une manche des 7 ans à Bourg en Bresse au printemps 2019, le couple Thirouin- Cachemire s'engageait ensuite dans l'épopée belge de Knokke début juillet. D'emblée, il se mit suffisamment en évidence par attirer l'attention de l'étalonnier belge Tal Milstein qui s'en rendait propriétaire. 

 

 

Alexandre Boyer, chez lui, en compagnie de Pashmina de Braize, mère de Cachemire suitée de Johar  (Delstar Mail) à qui l'on souhaite la même réussite que son frère !!!

 

La suite : Elle se déroulait le 13 septembre à Old Salem Farm, banlieue de New York, où dans le cadre du concours CSI**** American Gold Cup, Tal Milstein avait transporté sa fameuse vente " The Ten" qui comme son nom  l'indique se limite à 10 sujets sélectionnés avec une précision suisse. Dans ce contexte, une fois de plus, après la razzia normande du Championnat de France des foals, de la Grande semaine de l'élevage de Fontainebleau , un cheval né en Normandie chez un éleveur " Cheval Normandie"  faisait la une. Là c'est  en Amérique !

 

JOHAR DE BRAIZE aux ventes Fences Web 

 

 

 

 

Jeune mâle, par Delstar Mail, Johar, est le frère utérin de Cachemire.

Le 30 septembre, il portera le N°13 .........Numéro de chance

 

 

 

 

 

 

 

 

Pub 1

Pub 2

Pub 3

GRANDE SEMAINE DE FONTAINEBLEAU

mercredi 11 septembre 2019

LE  "TOUT NORMAND"

 

Jamais, sans doute jamais, la Normandie n’aura autant mérité son slogan de « Terre de Cheval ».

Du 4 au 8 septembre sur les pistes du Grand Parquet de Fontainebleau se sont déroulées, organisées par la SHF (Société Hippique Française) les finales nationales du cycle classique qui concluent la saison de formation des jeunes chevaux de 4, 5 et 6 ans inscrits au stud-book Selle-Français. A cela s’ajoute, sous l’égide de la FFE (Fédération Française d’Equitation), un championnat pour les chevaux de 7 ans.

Près de 1000 chevaux ont participé à ces journées. Près de 40% sont nés en Normandie. Dans chaque génération, 5 chevaux, les meilleurs, sont labellisés « Elite ».

Les Normands et plus particulièrement les Manchois avec une forte poussée de l’Eure, ont, cette année, largement dominé la compétition.

 

 Ainsi :

Dans la génération des 4 ans, 4 des 5 juments, 3 des 5 mâles et hongres, dont les champions, figurent dans le cénacle des « Elite », soit 70%.

Dans la génération des 5 ans, 3 juments et 3 mâles et hongres, dont le champion, le sont également, soit 60%

Dans la génération des 6 ans, 3 juments et 4 mâles et hongres, dont les champions, s’en revendiquent, soit 70%

Par ailleurs, le vice-champion, le 4ème et le 8ème du championnat des 7 ans sont Normands

La majorité des cavaliers qui montaient ces chevaux sont Normands où exercent en Normandie

Enfin, les Trophées SHF récompensant les éleveurs et les cavaliers reviennent naturellement à des Normands.

Celui de meilleur éleveur est pour Anne-Sophie et Richard Levallois du Haras de Couvains. Celui de meilleur cavalier- cavalière est attribué à Faustine Laferrerie cavalière au Haras d’Authuit dans l’Eure. Les lauréats bénéficient d’une location d’un an d’un camion de transport offert par la société Théault, constructeurs à Avranches dans la Manche.

 

 

Le Trophée « Eperon » du meilleur cavalier revient à François-Xavier Boudant cavalier installé à Deauville qui remporte un titre, celui des 6 ans, pour les chevaux des stud-book autres que Selle-Français. Un autre est remporté par Séverin Sigaud cavalier du Haras d’Authuit dans l’Eure.

Parallèlement, le stud-book SF organisait le championnat de France des femelles de 2 et 3 ans. Celui des plus jeunes revient à Hypnose de l’Etre appartenant au Haras de l’Etre à Saint- Pierre du Regard dans l’Orne. Conduit par Alain et Tiphaine Thébault, cet établissement est par ailleurs spécialisé dans la préparation de yearlings trotteurs qui leur valent régulièrement les « top price » des ventes Arqana.

Lire la suite...

Pub 4

Pub 5

FONTAINEBLEAU

lundi 09 septembre 2019

GRANDE SEMAINE DE L'ELEVAGE

Championnat des mâles et hongres  de 6 ans

Dadja de Moricerie   sort du bois !

 

Après  les titres  et les accessits des 4 ans,  celui des mâles de 5 ans sans compter les 3 juments "Elite", un quasi triplé dans les juments de 6 ans, le champion des mâles et hongres de  6 ans vient couronner le presque " Tout Normand" de l'édition bellifontaine 2019.

Un champion que peu de gens avaient vu venir. Et pour cause.

 

Il s'agit en fait de l'élevage de La Chenée  conduit par Sylvie et Eric Herdt à Saint Symphorien le Valois, près de la Haye du Puits dans la Manche. Sylvie Herdt nous en dit davantage : " Nous avions un centre équestre important en Seine et Marne connu sous le nom de La Chenée. Chaque été nous venions passer les mois d'été en Normandie avec nos clients. L'adresse était Chemin de la Moricerie. Nos premiers produits portaient cet affixe avant de prendre celui de La Chenée. La mère de Dadja étant Hadja de Moricerie, je l'ai par mégarde déclaré de Moricerie. Il n'a pas été possible ensuite de le modifier" . Voilà donc pourquoi, au milieu des "La Chenée"  est venu se glisser  cet, aujourd'hui fameux , Moricerie. 

Lire la suite...