SAINT JAMES  » Elite Manche »

Pour le 10ème anniversaire C'est la "Fête" à Rousseau !

Au-delà de son succès associé à Pacific du Criolo, Thomas Rousseau porte associé à son nom, sinon une philosophie du moins un esprit : celui des concours nationaux pro1. Avec  Sainte-Mère-Eglise  et ses dizaines  d'éditions aussi prestigieuses les unes que les autres, Saint-James  et aujourd'hui  sa dizaine,maintiennent avec quelques autres organisations heureusement,  des événements qui, au-delà du sport, sont la manifestation de ce qu'on l'on appelle  un peu intellectuellement le " vivre  ensemble". Aujourd'hui et depuis vendredi, le site du Château de la Paluelle en a encore été un vibrant exemple. Avec le soutien de nombreux partenaires dont le Comte et la Comtesse de La Haye Saint-Hilaire les propriétaires mais aussi et avec beaucoup d'enthousiasme les commerçants et artisans  du canton, la SHR de Saint-Aubin de Terregatte  a définitivement arrimé son concours  au train des belles fêtes du cheval en Basse-Normandie . Deux barragistes Après le succès de  Laurent Goffinet samedi avec Qantar des Etisses, suivi de Benjamin Devulder et Alexis Gautier  les pronostics pour le podium du Grand Prix se dessinaient. Cela sans oublier David Jobertie  et Florian Angot  que la réussite avait semblé bouder. Bref ! Prétendre qu'un observateur averti avait pu donner Thomas Rousseau  pour vainqueur ne serait que pur mensonge  et encore plus mensonger imaginer que le cavalier, Breton de naissance mais aujourd'hui installé près de Crèvecoeur en Auge classerait ses deux autres chevaux  en 4ème et 5ème position. Cela d'autant que Pacific du Criolo  effectuait aujourd'hui son premier parcours à ce niveau. Le score à 16 points des deux premiers cavaliers  confirmait ce que plusieurs cavaliers avaient dit lors de la reconnaissance. Le parcours , dont les grosses difficultés, un double oxer-vertical après un oxer  et le triple étaient situées  en montant sur un terrain certes de bonne qualité malgré les pluies de la veille mais  qui sollicitait davantage de propulsion sachant que les tracés des deux jours précédents, moins haut et dans une circulation descendante pouvaient et allaient engendrer une certaine confusion chez les concurrents. Passés Thomas Rousseau et Pacific du Criolo sans faute, il fallait comptabiliser 18 parcours fautifs avant d'assister à celui de David Jobertie et Premier de la Vallée pour se ravir  de la perspective du barrage. Ils seront les seuls  car , avant David Jobertie, Laurent Goffinet  et Qantar des Etisses étaient sortis avec 12 points, Alexis Gautier allait être pénalisé de  4 avec  Oliday d'Ira  . Une hécatombe puisque sur  32 partants , après les deux sans -faute ils ne seront que 7 avec 4 points . Tous les autres s'éparpillant de 8  à 20 sans compter deux abandons. Parti en ouvreur Thomas Rousseau bouclait un parcours sans-faute  et ce avec une certaine facilité mais sans pousser sa monture compte tenu de son inexpérience à ce niveau.  David Jobertie, déjà second l'an dernier derrière Alexis Gautier  avec Premier de la Vallée, fautait dès le 3ème obstacle et, dans ces conditions , savait ses chances évanouies. Christophe Le Garrec dont l'osmose avec l'étalon anglo-arabe Orinet du Py est manifeste se retrouvait en  3ème position  malgré ses 4 points mais grâce à sa rapidité. Pour compléter le top 5,  Thomas Rousseau , classait  Rio de Vains et Roxane de la Roque. Une belle journée pour ce charmant garçon qui, rappelons-le la semaine dernière terminait second du Grand Critérium des 6 ans à Fontainebleau. Belle journée aussi pour Jean-Pierre Breuilly et Madame,  de Saint Germain du Crioult (14), éleveurs de Pacific un hongre par Verdi  et Jezabel de Pience par Dandy du Plapé. JP Breuilly avait, voilà 10 ans eu les honneurs de la presse avec Irma de Pience Championne des femelles de  2 ans. Alexis Gautier meilleur cavalier, Oliday d'Ira meilleur cheval Outre son succès dans le petit Grand Prix avec Queen de Carène , Alexis Gautier à égalité de points avec son " Teammate d'Equinnormand"  Benjamin Devulder  avant le Grand prix, emporte  le plaisir de passer un week-end à La Mère Poulard au Mont Saint Michel ; ce qui récompensait le meilleur cavalier. Benji est second en particulier grâce à  ses performances  avec Qeen Lisa, Querelle d'Ange et bien entendu Québec Tame. Christophe Le Garrec est  3ème. Pour ajouter à sa performance, Alexis voit Oliday d'Ira l'étalon de Christian Lefèvre  se voit décerner le titre de meilleur cheval. Cette remise des prix était aussi l'occasion d'honorer , pour ses 40 années de bénévolat, dont 30 avec le même tracteur, Louis Godard.