Derniers Articles

LA BAULE

vendredi 17 mai 2019

COUPE DES NATIONS

La Suisse l'emporte. Les Belges  "Chocolat" !

 

Steve Guerdat seul maître à bord

Quoi qu'ait pu en penser Coluche, Les Suisses et les Belges c'est pas la même chose, même si chez les uns comme chez les autres le chocolat  est la matière première nationale. Mais chez les Suisses il y a une autre spécialité : l'heure !

Pour un point de temps dépassé de leur  avant- dernier couple- le dernier Grégory Whatelet a fait une faute- en l'occurrence Peter Devos, les cavaliers d'Outre Quiévrain se sont vus privés de la victoire au profit d'une équipe d'Helvétie diablement soudée. Soudée autour de leur maître Steve Guerdat associé à Bianca : une merveille ces deux-là. Steve n'est pas N°1 mondial pour rien. Réfractaire au Global Champions Tour, il faisait un peu figure de dinosaure qui rappelait ces temps encore pas si lointains où toute l'élite mondiale se confrontait dans ce circuit prestigieux.

 

Aujourd'hui, si pour le grand public, il n'en paraît rien tant la compétition a été plaisante, il n'en reste pas moins qu'elle manque de consistance avec des équipes très hétérogènes.

 

Thierry Rozier impérial avec Venezia d'Ecaussines

 

 

Dans ce contexte, l'équipe de France qui n'a pas la ressource de cavalerie optimale, s'est particulièrement bien battue en deuxième manche  avec 3 parcours sans faute. Alexis Deroubaix  qui mérite tant de  réaliser la performance d'honneur récompensant le parcours qu'il effectue depuis ses débuts avec Timon d'Aure, n'a pas pu mettre en œuvre ses compétences, le fils de Mylord  Carthago trop stressé  a fauté dans chaque manche. En revanche, à bientôt 55 ans, Thierry Rozier qui n'affiche pourtant pas le palmarès de son père et de son frère, trouve en Venezia d'Ecaussines l'occasion de montrer son talent.  En réalisant deux parcours sans faute, il s'installe comme le pilier de l'équipe de France 2019.

Claire Z - Peter Devos - Récalcitrante sur la rivière en première manche

 

Outre Thierry Rozier et Steve Guerdat, Pedro Venis a, de nouveau mis à l'honneur la classe de Quabri de l'Isle lequel avec la sérénité et la sagesse qui n'ont d'égales que celles de son naisseur Etienne Poisson, a accompli les parcours les plus aboutis de la journée.

 

 

 

 

Pub 1

Pub 2

Pub 3

HIPPODROME DE GRAIGNES

jeudi 16 mai 2019

REUNION  PREMIUM

VENDREDI 17 MAI 16 HEURES

GRANDE SOIREE Partenaires

 

D'abord avec la 1ère course aux couleurs des Maîtres Laitiers du Cotentin
Course pour hongres et males de 5 ans. On suivra particulièrement Energumène le N°16 sous la houlette de Loïc Peschet. Spécialiste du monté, il passe au sulky avec un record de 1.13.9 : un rapide !

Le Prix du Pôle Hippique de Saint-Lô, épreuve principale de la soirée avec une dotation de 21.000€ pour chevaux de 6,7 et 8 ans. Là, comment le N°3 Crack des Autels drivé par Yoann Lebourgeois reste sur un succès glané le 8 mai sur la piste de St Aubin les Elbeuf.

Ensuite le Prix Cheval Normandie , association des éleveurs de chevaux de sport est une course pour les amateurs. La première chance est attribuée à Calagan Dechambou qui retrouve Alain Lescalier son partenaire avec qui il terminait 2ème sur la piste du Vieux Château le 1er mai.

La course aux couleurs de la Région Normandie sera celle des lads jockeys et apprentis .

La suivante labellisée Saint-Lô Agglo pour les hongres et mâles de 4 ans pourra être favorable à First des Roseaux 3ème récemment à Nort sur Erdre

ENTREE 3 EUROS

RESTAURANT PANORAMIQUE OUVERT 06 88 18 49 94

Pub 4

Pub 5

GREVILLE HAGUE

dimanche 12 mai 2019

CHALLENGE DES SHR DU COTENTIN

 

Bilal Zaryouh les.......... Asticote !

 

Comme trois  Sociétés de la communauté d'Avranches, les quatre sociétés de celle du Cotentin, auxquelles s'est raccrochée celle de Sainte-Mère-Eglise, ont, en 2018, créé un circuit local  qui, pour l'édition 2019, débutait ce dimanche à Gréville Hague .

 

 

Bilal Zryouh et Asticot des Roches

C'était le baptême du feu pour la jeune présidente Laura Typhagne qui pour l'occasion s'était attirée les faveurs célestes. Car, aujourd'hui 12 mai 2019, la Hague, ce territoire du bout du monde méritait non pas qu'on y passât mais  qu'on s'y rendît . L'imparfait du subjonctif n'est pas superflu quand le ciel est si bleu. D'autant plus lorsque le vainqueur de la grosse préparatoire de la veille récidive dans le Grand Prix . Ce  Bilal Zaryouh, protégé de Philippe Epaillard, Haguard d'adoption, s'est imposé avec Asticot des Roches, un cheval de la même extraction.

 Dans des circonstances  aussi propices, sur une piste en herbe  entourée d'installations qui valent de recevoir une étape du Grand national, près de cinquante couples se sont affrontés sur une épreuve à 135 d'une difficulté bien dosée pour en avoir 10 au barrage.

 

Alexis Gourdin frappe le premier, Jean-Luc Dufour  riposte

 

 

Le longiligne nordiste des écuries Semilly avait  qualifié deux chevaux . Il a entamé le barrage avec  Viconte de l'Abbaye et l'a conclu juste avant le passage du vainqueur, dernier à s'élancer,avec le néophyte Boom  Boom Semilly (Ogano Sitte) qui, participant là à son premier final  termine 3ème. Entre-temps, Bertrand Pignolet  affairé avec Upsala de Cartigny s'emparera de la 4ème place  et Jean-Luc Dufour désireux de sauvegarder son autorité paternelle ne se ménagera pas  avec Au Villagana Z (As Di Villagana -Hann) pour accrocher la deuxième place. Et c'est Bilal Zaryouh  qui mettra tout le monde d'accord en distançant  Dufour senior de près d'une seconde avec Asticot des Roches.

Asticot des Roches

 

Noël Lemaître et Julien Sanson

Les Roches, il y en avait trois dans ce Grand Prix, le vainqueur Asticot ( Robin du Vinebus), Union (Grenat de Grez)  aussi avec Bilal et Balzane (Balou du Rouet) avec Sébastien Tence. Ils  ont tous une souche commune issue de la jument Kanepetousse née chez Charles Renet à Biville. Cette Kanepetousse avait pour géniteur Fivizanno (Mexico (Furioso) et une mère anglo-arabe).

Naisseur des Roches, Noël Lemaître habite Martinvast mais il tient à préciser que sa famille est originaire de  Gréville Hague. Il ajoute :" J'ai acheté Robin de Vinebus à 18 mois  chez  Julien Sanson de Vauville  ici présent." Interrogé à son tour, Julien Sanson ne manque pas, et c'est très légitime, de dire :  " Je suis aussi le naisseur de Syrus du Vinnebus ( Allegreto) et d'Univers du Vinnebus (Lucciano) (NDLR: Frères utérins de Robin) qui fait du 5 étoiles." En effet, concernant Syrus, on sait tous qu'il a remporté le GP du NHS avec Benjamin Devulder mais on sait moins qu'Univers actuellement sous la selle de la Belge Zoé Conter terminait 5ème d'une 150 à Saint-Tropez fin avril et qu'en 2018, il participait à la finale de la Coupe des Nations à Barcelone  associé à la Suédoise Jonas Ekberg. 

Pour couronner cette analyse on peut ajouter que  Nouna du Manoir (Grenat de Grez) la mère de ces Vinnebus est née à Sotteville,dans la Hague itou, comme sa mère Avidie à Couville. On n'en sort pas !