Derniers Articles

SAINT-LÔ

mercredi 14 août 2019

NORMANDIE HORSE SHOW

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES FOALS  

Organisé par le Stud-Book Selle Français

 

Les " Gros Bras" pour la Manche

 

 

 

On le sait depuis longtemps, on le dit et on le répète, le département de la Manche fait naître le tiers des chevaux de sport en France. Son emprise sur la filière ne se résume pas au nombre. Il fait naître les meilleurs. 

En cela, l'année 2019 peut être qualifiée de "Grand Cru". Les champions mâles et femelles y ont vu le jour et de facto le Champion suprême.

Avant d'en arriver au tableau d'honneur, il est utile et intéressant de détailler le championnat. Il rassemblait 104 sujets (notés) répartis ainsi : 25 mâles âgés, 31 femelles âgées, 25 mâles jeunes et 23 femelles jeunes. Trente cinq venaient de Normandie soit 33.65%, dont 21 de la Manche (20% des qualifiés nationaux et 60% des Normands), 8 du Calvados,4 de l'Orne et 2 de l'Eure. Quatorze d'entre-eux figuraient parmi les 10 premiers soit 35%. On peut ajouter qu'en ce qui concerne les reproducteurs, Delstar Mail a 10 produits, Mylord Carthago 5, Untouchable  4, tout autant que l'étonnant Carioca Z. Enfin, les 5 premiers de chaque catégorie sont de 20 reproducteurs différents.

 

AUX RESULTATS

Mâles Jeunes

Champion Suprême  JASMIN DU LUOT

 

par Delstar Mail et Bledina du Luot par Ilvien des Mielles  - Moyenne 18.48. Il est né chez  Philippe et Liliane Dugué au Luot (50) . Plus précisément aux Renouillères, où le couple conduit une exploitation laitière. De leur élevage et de la souche dont est issu Jasmin est née Nikita du Luot (Flipper d'Elle) (ISO164/2014)internationale avec la Suissesse Emilie Stampfli.

Pour la Normandie, Jumbo de Sisse (Dingo Louvo x Orlando) à Christian Prime de Poilley (50) est 4ème. Jackpot de Béthuen(Bandro Boy de Béthune x Le Tot de Semilly) à Daniel Dormaels  de Gefosse-Fontenay (14)  6ème. JustinTime du Houlley ( Delstar Mail x Calin du Plessis) à Hubert Esnault de Courtonne la Meurdrac (14)  9ème et Jelstar du Chanu ( Delstar Mail x L'Arc de Triomphe ) à Brigitte Langelier d'Hocquigny (50)  10ème.

Femelles Jeunes

Championne des femelles JONQUILLE DE BRION

 

par Canturo et Vanille de Brion par Opium de Talma - Moyenne 18.08 - à Charles Gauquelin de Dragey (50).  Jonquille est issue de la souche primaire de Raymond Gauquelin - Etoile de Mars (Rantzau) puis Voletoile qui a produit en particulier Grain de Voltaire (Voltaire) international avec Julien Epaillard, ainsi que Kastomelle à l'origine d'Hym d'Isigny champion de France avec Eric Navet.

Pour la Normandie, Juno des Monts (Vigo d'Arsouilles x Cardero) à Romain Lemasle de Subligny  est 3ème, Joyella Mail ( Delstar Mail x Jaguar Mail) à Bernard Le Courtois de Brullemail (61 ) 7ème  et Joie de Mai la Coudre ( Cicave du Talus x Elan de la Cour ) à Nathalie Legendre de  Mesnil sous Vienne (27)  8ème.

Mâles âgés

Aucun Normand dans le Top 5. J.... par Mylord Carthago et Quidam de Revel à Charles de Valavieille de Sainte-Marie du Mont est 6ème et Janeiro de Biéville ( Balou du Rouet x Kannan) à Colette Oursin de Biéville (50) prend la 10 ème place.

Femelles âgées

Jade du Vinnebus ( Bandro Boy de Béthune x Nectar des Roches) à Chantal Sanson de la Hague (50) est 5ème, Januvia du Plant ( Mylord Carthago x Eyken des Fontenis) à Jacky Sauvé de Bacilly (50) 8ème et Jelka de la Cour ( Casall x Hélios de la Cour II) à Jean-François Couétil de Moyon (50) 10ème 

 

Pub 1

Pub 2

Pub 3

SAINT-LÔ

lundi 12 août 2019

NORMANDIE HORSE SHOW

 

Vingt ans plus tard, après Bertrand, Hubert Pignolet remporte le Grand Prix.

 

En 1999, il n'était que National, mais de quelle tenue. Bertrand Pignolet l'emportait associé à Cabri d'Elle, un cheval de l'élevage familial. Vingt ans après, le Grand Prix du NHS a pris  du galon avec le label international à 3 étoiles et le cadet Hubert  aussi. Hier, chez lui,dans la Manche, sur le territoire saint-lois où, à Moon sur Elle, sont ses racines, en selle sur Athos d'Elle,un étalon griffé "Pignolet", face à 6 autres barragistes, il a réussi la performance la plus prestigieuse de sa carrière 

 

 

Grosse cote pour le vainqueur

La qualification pour le barrage du couple Pignolet-Athos d'Elle pouvait légitimement s'envisager, eu égard à leurs performances  dans les épreuves "ranking" (150). Ils étaient, en effet, 3ème à Béthune, 6ème et 3ème à Montpellier, deux CSI3* de renommée. De là à affirmer que face à des pointures telles Pénélope Leprévost, Laura Renwick, Patrice Delaveau et consorts, Hubert allait rafler la mise, il y avait un pas. Comme il y avait un pas de voir les deux jeunes juniors belges Max Sebrechts et Thibeau Spits figurer parmi le carré final. L'un, ouvreur, comme son compatriote, fautera sur le vertical CWD planté en milieu de parcours, l'autre sera aussi pénalisé de 4 points. Cependant, le fils de  Patrick Spits qui terminait 3ème du GP 3* du Meeting d'automne voilà quelques années, établissait un chrono qui, notons-le, était de 5 dixièmes plus rapide que celui du vainqueur. On note également que les deux Belges, originaires des Flandres, montaient des juments, filles de Bamako de Muze.

Pour l'anecdote, dernière observation  et non des moindres pour illustrer le rayonnement de l'élevage d'Elle dans le monde, C'est Elle Z, la mère de Bellissimo Z, la jument de Thibeau Spits est un produit de Chin Chin et Ri d'Elle (BWP)  par Bayard d'Elle un étalon né chez les Pignolet, longtemps monté au haut niveau par Bertrand.

Si le pronostic du succès d'Hubert Pignolet était osé, celui pour la 2ème place l'était tout autant. Même si la carrière de Michel Hécart plaide en sa faveur, on lui préférait les plus jeunes, beaucoup plus jeunes même puisque presque un demi siècle le sépare de Spits: 66 contre 18 ! Ceci étant, dernier à partir avec Soledo S, même s'il avouait avoir fait " un parcours de p'tit vieux" dans la mesure où son Hanovrien de 13 ans, regardant, doit être ménagé en début de parcours, la performance est remarquable. Jérôme Hurel, malgré un accident qui l'a éloigné des pistes pendant 9 semaines,  a retrouvé la confiance et les moyens qui en découlent pour prendre une belle 3ème place avec Vegas de la Folie un hongre par  Castronom Z, de la souche dont est issu  également l'étalon prometteur Denfer de la Folie (Numero Uno) né chez les Bourgeot en Côte d'Or et monté par Romain Bourdoncle.

 

Par ailleurs, sachant Clément Boulanger toujours très performant à Saint-Lô- il a remporté deux fois le Grand Prix du Grand national- on était un peu déçu de le voir sortir du barrage avec 12 points en compagnie de Volupté de la Charte (Air Jordan). Un peu surpris aussi que Laura Renwick si aérienne avec  Top Dollar VI lors du premier tour ne le fut pas autant au barrage. La Britannique nous avouait, de retour au paddock, que son fils de Dollar du Murier, vainqueur de la puissance la veille, n'est pas  encore assez rapide pour combattre à ce niveau.

Enfin, comment ne pas regretter l'élimination  pour le final de Florian Angot et Soprano de Grandry  cela pour un point de  temps dépassé. Un temps de 82 secondes qui  compta dans l'approche globale de ce  Grand Prix  puisque 8 couples en furent victimes.

  • Athos d'Elle est un étalon de 9 ans par Apache d'Adriers et Girouette d'Elle par Papillon Rouge. Athos est le frère utérin de Nikyta d'Elle  (Richebourg)(ISO 171/2011) internationale avec Roger-Yves Bost mais qu'Hubert montait dans le Grand Prix du CSI3* automnal de 2010.
  • CLASSEMENT : 1- Hubert Pignolet /Athos d'Elle, 0 et 43.08, 2- Michel Hécart/Soledo MS 0 et 44.87,3- Jérôme Hurel/Vegas de la Folie 0 et 45.96, 4- Laura Renwick/Top Dollar  VI 0 et 46.96, 5- Thibeau Spits /Bellissimo Z 4 et 42.56

 

Une fois de plus, les chefs de piste Jean-Paul Lepetit et Alain Lhopital ont fait le job sur une piste dont le réaménagement est à l'ordre du jour.

 

 

Pour extraire un nombre de barragistes en adéquation avec le nombre de partants d'un plateau de 50 cavaliers, comme c'est souvent le cas dans les CSI 3 étoiles, assez hétérogène, il faut construire un parcours propre à assurer la sélection sans qu'elle le  soit sur un juge de paix. Pour le 31ème GP du NHS aux couleurs du Conseil départemental de la Manche, le couple Lepetit- Lhopital a relevé et bien relevé  ce défi en innovant quelque peu avec un tracé très aéré qui arpentait la piste Uriel de long en large. Une largeur qui d'ailleurs suscitait des commentaires et des suggestions porteuses d'aménagement futurs. Des aménagements qui, s'ajoutant à la nouvelle piste de détente à laquelle sera accolé un restaurant panoramique, sans compter, on le chuchote, un bâtiment  adapté pour les jurys, feront du site manchois une référence tant professionnelle que grand public. Un public, sans doute  grâce à un resserrement de la manifestation sur une durée plus courte, dont la fréquentation a été chaque jour conséquente pour, celui de de clôture, tout autant que pour la soirée spectacle, frôler, voire dépasser les records.

Le NHS dont, les dernières éditions, laissaient craindre qu'il s'étiole,est bel et bien relancé. 

Pub 4

Pub 5

SAINT-LÔ

vendredi 09 août 2019

NORMANDIE HORSE SHOW

 

On est entré dans le dur !

 

 

A Craon, dans le département de la Mayenne, ont lieu, tous les ans début septembre les "Trois Glorieuses", 3 jours consacrés aux courses d'obstacles essentiellement. A Saint-Lô, pour un NHS raccourci mais ô combien dense, nous avons, aujourd'hui vendredi,  vécu la première de ces "3 Glorieuses" manchoises. Partout le Pôle Hippique a été en effervescence. 

 

Benjamin Devulder gagne sa première avec Taquin de l'Extase.

 

 

 

Deux fois 3ème hier dans les épreuves du National 1, le cavalier de l'Ecurie "Saint-Lô Agglo- Equin normand" n'a pas manqué l'épreuve matinale disputée sur la carrière Uriel. Il s'impose  avec le dynamique Taquin de l'Extase  devant Axelle Lagoubie et Gicarla. Nicolas Delmotte est 3ème avec Ambre d'Elincourt.

 

Et de 3 pour  Bilal Zaryouh

 

 

 

 

 

 

 

Hier jeudi, la cavalier des Ecuries Epaillard avait enlevé les deux premières épreuves du National. L'une avec  Union des Roches, l'autre avec  Vanille d'Aragon. Aujourd'hui sur la carrière Normandie 2014, il a vaincu avec  Chahitane d'Aragon . Dans le Prix Equicer on notait qu'Eden Leprévost-Blin Lebreton prenait les  2ème et 4ème place avec Salta de Cartigny et Copacabana of the Paddock.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Prix Agrial pour le Belge  Ignace Philips de Vuyst

 

C'est associé à Hanna van HD, une jument BWP de 12 ans par Nabab de Rêve et une mère par Olisco que le Belge qui sévit essentiellement en Italie s'est imposé au terme d'un marathon qui comptait 86 engagés. C'est dès le début que le futur lauréat a  établi le meilleur chrono. Timothée Anciaume est 2ème à plus de 2 secondes.

Le Prix Région Normandie revient au Suédois Alexander Zetterman

 

 

Un Suédois certes mais installé à Chantilly depuis 18 mois. Remarqué en 2007 lors des Championnats d'Europe junior le vainqueur du jour était venu depuis à Saint-Lô en particulier lors du Meeting d'Automne 2018.

Il faut bien le dire, c'est à la surprise générale que le Scandinave s'est imposé aux rênes de Lucky Lisa, une jument suédoise de  9 ans qui enregistre la meilleure performance de sa carrière après une première victoire, à Saint-Lô aussi, dans une épreuve à 140 du CSI2* d'octobre 2018. En effet, chacun parmi les 11 barragistes donnait plutôt Laura Renwick, Nicolas Delmotte ou encore Edward Levy dernier à partir, comme favoris. La Britannique, ouvreuse sort avec 8 points et les deux autres se contentent des deux premiers accessits.

Demain deuxième round final du Championnat de France des foals

On suivra JULIET DU CAIRES

 

 

Parmi les 110 poulains présents certains sujets se dégagent déjà du lot et en particulier dans la catégorie des femelles âgées, Juliet du Caires, une fille de  Ep To You (Up to You) et Nouma d'Auzay à  Olivier Grad de   Mudaison, un village entre Montpellier et Lunel.

Juliet a obtenu la moyenne de 18.10 avec deux notes de  19 pour le corps et l'arrière-main